​Coupe d’Afrique des clubs : Bonne participation des clubs algériens

Trois clubs algériens sur quatre ont réussi à passer les seizièmes de finale de la coupe d’Afrique des clubs. Il s’agit du CS Constantine et de la JS Saoura en ligue des champions d’Afrique et du NA Hussein Dey en coupe de la confédération. L’USM Bel Abbès, quatrième engagé a été éliminé par le représentant du Nigéria Enegu Rangers .

Pour le CSC et la JSS, dont c’est leur seconde participation dans cette épreuve de la coupe d’Afrique des clubs , cette qualification en poule constitue une première historique. Ils ont franchi brillamment le cap des deux premiers tours.

Rappelons que le club constantinois avait participé en 1998 à la Ligue des champions mais il a été écarté dés le premier tour par le club Sénégalais de l’AS Douanes . En 2014, il avait pris part à la deuxième compétition africaine en l’occurrence la coupe de la Confédération en sa qualité du détenteur de la troisième place du classement du championnat national remporté par l’ES Sétif.

A l’époque, la FAF avait demandé aux clubs de se retirer des compétitions africaines en raison du lourd calendrier international (Coupe du Monde 2014). Le CSC à l’instar de l’ESS avaient refusé le forfait quitte à jouer le même jour en championnat national et en compétition africaine. Si l’ES Sétif avait résisté jusqu’au bout puisqu’elle a remporté le titre continental, le CSC avait passé les deux tours contre le club Nigérien Nigtel et le club du Libéria de Red Lions avant d’échouer lamentablement de l’ASEC Abidjan qui lui a infligé un cinglant 6/0 au match retour.

Pour cette édition de 2018, le CSC a confirmé son titre national acquis la saison dernière. Malgré des scores étriqués à domicile , il est allé chercher les deux billets chez l’adversaire Gamtel (Gambie) et Vipers (Ouganda)

Pour la JS Saoura, la troisième place assurée la saison dernière en championnat n’est nullement usurpée. Sous la direction de l’entraineur Nabil Neghiz , les jaunes de Béchar ont fait mieux que l’édition dernière au cours de laquelle ils ont été éliminés par un grand du football Africain Enegu Rangers à la différence de buts. ils ont apparemment assimilé la leçon comme en témoignent les deux qualifications acquises aux dépens des représentants de deux autres grands pays du football : la Côte d’Ivoire et le Maroc. Cela présage une meilleure participation aux phases de poules.

Le troisième qualifié à savoir le NA Hussein Dey a eu très chaud pour décrocher son billet pour les sixièmes de finales de la coupe de la confédération. Après un nul prometteur 0/0 chez l’adversaire, les gars de la banlieue d’Alger ont été surpris dés la 3ème minutes par un but des Zambiens de Green Eagles. Il fallait donc assurer une victoire. Ce qu’il ont fait mais le but de la victoire a été inscrit dans les dernières secondes.

Il a y a lieu de rappeler que les Hussein déens ont disputé jusque’ là 51 matchs en coupe d’Afrique des clubs ponctués par une finale perdue devant Horyia de Connakry en 1978 et une ½ finale face à Kampla City en 1980. C’est donc un habitué des compétitions internationales qui essayera d’atteindre la phase des poules.

Enfin, l’USM Bel Abbès ne pouvait pas faire grand-chose devant l’un des géants d’Afrique, d’autant plus elle a réalisé un mauvais résultat à l’aller sans parler des problèmes financiers que connait le club.

L’USMBA qui avait déjà pris part à la coupe de la confédération en 1992 a été éliminé par les maliens AS Mande du Mali.